Les erreurs à éviter quand on veut mettre de l’argent de côté

En des temps d’austérité et de crise économique, la majorité des français et plus largement, des européens, s’intéresse à la façon de se constituer une réserve d’argent, ou, dit plus simplement, à épargner.

Mais chacun n’a pas le même train de vie, ni les mêmes habitudes financières : certains économiseront facilement en raison d’une tendance « naturelle » à la sobriété, d’autres auront plus de mal à surveiller leurs dépenses.

Cependant, tout le monde peut commettre des faux-pas, susceptibles de nuire à ses projets futurs. 

Dans cet article, nous verrons quelles sont ces erreurs à éviter quand on veut mettre de l’argent de côté d’une manière efficace, et plus important encore, comment y remédier, quelle attitude adopter face à ce qui peut être considéré comme l’un des défis du monde contemporain. Petites astuces logiques ou principes de vie, voici quelques conseils pratiques.

La première chose que vous devriez faire est de dresser la liste des raisons pour lesquelles épargner :

  • Acheter une maison,
  • Aller vivre à l’étranger…
  • Entamer une reconversion professionnelle, que ce soit ou non en cas de licenciement.
  • Voyager
  • Rembourser un prêt
  • Tout simplement pour être certain de pouvoir gérer des dépenses imprévues.

La motivation est un facteur important dans tout projet financier, et il serait bon de pour vous de vous souvenir régulièrement de vos objectifs, ce qui vous aidera à avancer.

Suivre excessivement la mode empêche d’épargner

La télévision regorge aujourd’hui de publicités, qui sont autant d’incitations à la consommation.

En effet, les gadgets informatiques, le nouveau modèle de smartphone Apple multifonction, peuvent par exemple vous tenter. La grande distribution, en France plus qu’ailleurs en Europe (car nous disposons de 5 des 8 plus grands groupes du continent) disposent de moyens, d’armes médiatiques très puissantes et il est parfaitement concevable que beaucoup de personnes n’y résistent pas. Cela engendre de petites voire moyennes dépenses qui s’accumulent, et qui peuvent vite vous faire perdre pied dans votre entreprise initiale.

Avant toute chose, vous devriez vous poser la question de l’utilité de certains achats :

  • Est-ce que j’ai réellement besoin de tel nouveau produit ?
  • N’ai-je pas déjà ce qu’il me faut pour m’habiller en toute élégance 
  • Mon smartphone actuel ne peut-il pas me faire une année de plus ?

Le conseil que nous vous donnons est de privilégier les promotions, les périodes de soldes, pour être sûr(e) de faire de bonnes affaires, à prix réduit.

Les voyages trop nombreux seront aussi à éviter : limitez en général les excursions onéreuses, pour ne faire que celles qui vous font vraiment envie, en gérant les frais. Il est possible de se faire plaisir sans se ruiner ou trop rogner sur vos économies !

Mettre de l’argent de côté en faisant moins de cadeaux

Vous avez parfois l’envie d’être généreux, ce qui est fort louable, mais tâchez à fixer une limite à ce type de geste. Vouloir faire preuve de gentillesse ne signifie pas nécessairement de devoir offrir sans cesse de nombreux cadeaux à ses proches, surtout si vous ne pouvez pas vraiment vous le permettre.

De même, évitez d’inviter vos amis trop souvent au restaurant, ou au cinéma. Une soirée film, un dîner chez vous ou au domicile de l’un(e) de vos ami-e-s peut tout à fait être un pur moment de convivialité et de partage, à moindre prix.

Tout comme pour la mode, la gestion de ces petites dépenses doit s’inscrire dans un cadre plus large : l’établissement d’un budget épargne. Vous établissez le somme que vous souhaitez mettre de côté chaque mois, pour atteindre vos objectifs, ou vous placer au dessus d’une certaine somme, laquelle suffira à réaliser vos rêves, vos projets.

Epargner en résiliant vos abonnements inutiles

Comme il s’agit d’une tendance actuelle, peut-être êtes vous inscrit(e) à une salle de sport, mais tout en vous y rendant de manière assez occasionnelle. Si c’est bien le cas, vous pourriez penser à résilier votre abonnement pour vous entraîner à domicile. En suivant quelques principes et exercices de base, il est tout à fait possible de s’entraîner aussi bien chez vous, avec un matériel peu abondant et bon marché.

Par ailleurs, lorsque vous achetez une nouvelle voiture, ou un accessoire, évitez les options peu utiles, comme par exemple une extension de garantie, qui au final, n’est pas aussi pertinente qu’on pourrait le penser.

Investir dans des produits de qualité

Cette erreur est moins évidente à identifier, parce qu’elle part d’un raisonnement à priori non erroné, et qui consiste à choisir des objets de moindre qualité pour épargner. Mais la faible résistance de vos acquisitions fait qu’à terme, cela vous coûtera plus cher, car vous devrez rapidement remplacer ces articles.

Plutôt que de procéder ainsi, investissez dans des produits durables, à l’épreuve du temps. En effet, mieux vaut acheter plus cher un meilleur article que de devoir un racheter un autre tous les six mois.

De la même manière, l’isolation thermique domestique peut entrer dans cette catégorie. En effet, une mauvaise isolation laisse partir la chaleur de votre foyer, et vous oblige à chauffer plus fort et/ou plus longtemps. Si votre objectif est de mettre de l’argent de côté sur quelques années, vous devriez essayer de diminuer à terme la facture de chauffage. Miser sur les aides à la rénovation s’avère être une bonne stratégie, surtout si vous n’avez qu’un faible revenu : vous pourriez bénéficier des fonds de l’Anah (Agence Nationale de l’Habitat), qui couvrent de 35 à 50 % le montant de votre rénovation, un pourcentage calculé selon vos ressources, et pour un coût maximal des travaux plafonné à 10 000 euros.

À côté de cela, vous pourriez éventuellement investir dans des panneaux solaires ? Faire diminuer la facture d’électricité grâce aux énergies renouvelables est aujourd’hui un concept en vogue, et fait l’objet de nombreuses études.

Cette idée a notamment été explorée par le gouvernement britannique en 2017, qui selon son modèle, pouvait faire économiser jusqu’à 273 euros par an et par foyer, ce qui a conduit à un plan national d’équipement solaire pour les foyers modestes et logements sociaux. 273 euros annuels peut sembler être une somme peu importante tout compte fait, mais il vaut mieux pouvoir l’économiser que de devoir la dépenser.

Placer son argent dans un seul domaine d’investissement

Certaines personnes seront intéressées par le fait de se constituer une deuxième source de revenus, par le biais de placements financiers. Cela peut s’avérer positif, et rapporter parfois des sommes importantes, mais, au-delà des aléas qu’une telle activité comporte, l’investisseur débutant doit savoir que le risque le plus grand est d’investir une somme importante dans une les actions d’une seule entreprise, d’un seul produit.

Cela est particulièrement vrai dans le domaine des cryptomonnaies, plus volatiles, ce qui signifie plus fragiles aux variations des cours : on prendra en exemple le célèbre bitcoin, qui a connu une apogée à plus de 16000 euros l’unité en décembre 2017, avant de retomber à 3000 en janvier 2019. Si les cryptomonnaies vous tentent, vous auriez tout intérêt à diversifier vos placements, en misant sur plusieurs d’entre elles. Le choix est heureusement pour vous très large, et dépasse le simple cadre des concurrents du bitcoin que sont l’Ethereum, le Ripple ou le Dash. 

Vous devriez aussi vous documenter sur les secteurs les plus fiables, c’est-à-dire ceux qui rapportent le plus tout en comportant le moins de risques possible. Pour vous, nous avons sélectionné deux propositions : le crowdfunding dans l’immobilier (numéro 5 dans la liste des investissements les plus rentables en 2019 selon J.P. Morgan) ou les métaux précieux (argent et surtout or), au vu de leur progression depuis 15 ans. Mais là encore, le principe reste le même : essayez autant que possible de ne pas tout miser sur une seule valeur. Ce qui vous rendra plus solide face aux perturbations boursières, et augmentera vos chances de gagner de l’argent à moyen terme. Un dernier conseil : ne soyez pas trop gourmand(e) ni trop pressé(e) lorsque vous investissez. Les bénéfices, tout comme l’épargne, se constituent avant tout sur la durée.

L’avantage des investissements est de pouvoir devenir un revenu passif, un complément à votre salaire sans pour autant être obligé de faire des heures supplémentaires.

Si vous voulez apprendre comment diversifier vos revenus, je vous invite à vous diriger vers cet article.

Mettre de l’argent de côté en réclamant les aides sociales qui vous sont dues

Ce n’est pas forcément à cela que vous penseriez en premier, mais si vos revenus sont faibles ou irréguliers, les aides sociales vous aideront à augmenter votre budget, et ainsi, les économies que vous pouvez réaliser sur vos revenus.

Ces prestations représentent une marge très importante, qui est souvent négligée par les populations les plus modestes, sans doute en raison d’une trop faible communication de la part des pouvoirs publics. Selon des études récentes de la CAF (Caisse d’Allocations Familiales), près de 13 milliards d’euros resteraient dans les caisses sociales en attendant d’être réclamées par les particuliers, soit jusqu’à 40% de non-recours. Vous auriez donc tout intérêt à vérifier si vous ne faites pas partie de ces ayant-droits. 

Parmi ces aides sociales figurent la prime d’activité, lancée en 2016, et récemment augmentée, que vous pouvez toucher si votre salaire est de moins de 1560 euros par mois, et même plus si vous avez des personnes à charge.

On insistera aussi sur les avantages procurés par l’ACS (Aide au paiement d’une Complémentaire Santé) : une complémentaire santé se révèle intéressante car elle permet de gérer des dépenses imprévues. L’ACS assure à la personne bénéficiaire des tarifs médicaux sans dépassements d’honoraires, ainsi que de meilleurs taux de remboursement. Cependant, cette aide n’est valable que pour une durée d’un an.

Quelques conseils de plus pour épargner efficacement

Arrêter de fumer ? Le prix du paquet de cigarettes augmente vite pour dissuader d’acheter, et vous devriez bien y réfléchir vous aussi, si vous êtes fumeur. Il coûte aujourd’hui, selon les marques, de 8 à 10 euros, et devrait se retrouver en moyenne à 10 euros dès l’année prochaine. Comme il ne s’agit pas seulement d’une tendance française, mais d’une stratégie répandue à l’international (27 dollars le paquet en Australie !) ne comptez pas trop à long terme pouvoir vous en procurer à très bas prix à l’étranger.

Un petit calcul rapide permet de se rendre compte de la somme que l’on peut économiser lorsque l’on arrête de fumer : à raison d’un paquet par semaine (c’est très léger…) à 9 euros de moyenne, cela vous revient à près de 500 euros par an. Une somme non négligeable, d’autant plus si vous consommez davantage. Et de plus, à l’époque où les dangers du tabac sont connus du grand public, votre santé n’en sera que meilleure !

D’une manière similaire, vous pourriez diminuer votre consommation d’alcool, sans forcément envisager de vous en priver entièrement. 

Côté épargne, même s’ils ont de faibles taux d’intérêts, il serait intéressant d’ouvrir un livret A, plus un Plan épargne logement, et d’y placer un maximum d’argent.

Bien entendu, avec 0,75 % et 1,25 % de bénéfices par an, nous sommes bien loin, ne serait-ce que des 4% annuels du Livret A de 2009, mais si vous ne touchez pas à cet argent, il continuera de s’entasser et de vous rapporter un peu plus au fil du temps, jusqu’à ce que vous décidez de débloquer ces fonds.

Votre banque peut en outre vous aider à être régulier(e) dans votre démarche épargne, en mettant en place un virement automatique depuis votre compte courant, pour être sûr de mettre suffisamment d’argent de côté chaque mois.

Un petit récapitulatif : Comment construire son épargne ?

Comme beaucoup de choses ont été dites concernant vos solutions épargne, le mieux est sans doute de conclure cet article en passant en revue les points essentiels concernant les erreurs à éviter quand on veut mettre de l’argent de côté.

Vous devriez d’abord établir votre budget des dépenses maximales, afin de prévoir à l’avance combien d’argent vous mettez de côté chaque mois.

Pour ce faire, établissez l’ordre de vos priorités et sachez vous restreindre dans certains domaines (dépenses courantes, tabac, restaurants, voyages…) pour réaliser plus tard un projet important, qui vous motive.

Enfin, pensez à utiliser le plus d’astuces et de bons plans possible : que ce soit en investissant ou en réclamant des aides sociales prévues pour vous donner de l’élan, cumuler les économies augmentera vos chances de succès et accélérera la constitution de votre réserve économique.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *